Options thérapeutiques pour le syndrome douloureux régional complexe (SDRC)

Il existe plusieurs traitements pour le SDRC. Dans un premier temps, les médecins essayent les médicaments. Les autres options comprennent la physiothérapie ou la thérapie comportementale, la chirurgie, le bloc nerveux ou la mise en place de dispositifs médicaux, comme les neurostimulateurs et les pompes implantables.

Voyez avec votre médecin quel est le traitement le mieux adapté de votre syndrome douloureux régional complexe. Certains traitements peuvent ne pas être applicables à votre type de douleur.

Médicament

Dans un premier temps, votre médecin vous proposera un traitement médicamenteux. Chaque personne réagit différemment à la médication, aussi votre médecin essaiera divers médicaments et diverses posologies. Les médicaments peuvent être des analgésiques doux vendus sans ordonnance, comme l'aspirine, le paracétamol et des anti-inflammatoires stéroïdiens ou des médicaments antidouleur plus puissants.

Physiothérapie

La physiothérapie tente de restaurer les forces musculaires – vous permettant de bouger plus normalement et avec moins de douleur. Votre médecin peut recommander une physiothérapie passive, comme le massage ou le traitement par la chaleur ou par le froid, ou des traitements actifs, comme la gymnastique.

Thérapie comportementale

La douleur chronique peut provoquer un stress affectant vos relations et votre organisme. Des psychologues peuvent vous familiariser avec les techniques de relaxation et la faculté d'adaptation et d'autosurveillance.

Chirurgie corrective

Votre médecin peut effectuer des examens, par exemple, des IRM ou des scanographies, pour rechercher la cause de votre douleur. Si l'examen révèle un problème qui peut être corrigé par voie chirurgicale, votre médecin pourra recommander ce traitement.

Blocs nerveux thérapeutiques

Les blocs nerveux thérapeutiques sont des injections d'un anesthésiques local et/ou de stéroïdes au point d'origine de la douleur. Les blocs nerveux apportent généralement un soulagement temporaire. Si votre douleur persiste après de multiples injections, votre médecin pourra envisager d'autres traitements.

Dispositifs médicaux

Des dispositifs médicaux, comme les neurostimulateurs ou les pompes implantables (système d'administration intrathécal de médicament) sont des appareils mis en place par voie chirurgicale qui modulent les signaux douloureux avant qu'ils atteignent le cerveau.

Les dispositifs médicaux pour le traitement de la douleur :

  • Neurostimulateurs – ils envoient des impulsions électriques de faible intensité vers l'espace épidural près de la moelle épinière, masquant la perception des messages de douleur par le cerveau et remplaçant la douleur par des picotements
  • Pompes implantables – elles administrent directement un antalgique dans l'espace intrathécal (qui entoure la moelle épinière). Il n'est administré qu'une fraction de ce qu'il faudrait si le médicament était pris par la voie orale

Avant de recevoir un neurostimulateur ou une pompe implantable, une phase de test est effectuée. Le neurostimulateur ou la pompe ne seront implantée que si le test procure un soulagement significatif des douleurs.

Chirurgie neuroablative

Dans la chirurgie neuroablative, les médecins détruisent généralement avec de la chaleur les nerfs qui véhiculent les signaux douloureux jusqu'au cerveau. La neuroablation est souvent un traitement de dernier recours utilisé lorsque les autres traitements ont échoué.

Les informations présentées sur ce site web ne le sont qu'à titre purement informatif. Elles ne sauraient remplacer vos relations avec un professionnel de santé.

Dernière mise à jour: 24 04 2015

Section Navigation

Additional information

Contactez-nous


Medtronic France S.A.S.
Medtronic
27, quai Alphonse Le Gallo
CS 31000, 92513 Boulogne-Billancourt cedex
FRANCE
work Fax: 01.55.38.17.00 Fax: 01.55.38.18.00

Learn More

Sur le web

 
  • Association-afvd.com : site de l'Association Francophone pour Vaincre les douleurs
  • Setd-douleur.org  site fondé par la Société Française de la Douleur (SFD) et la Société Francophone d'Etude de la Douleur (SOFRED)
France